Système de contrôle de gestion

Le contrôle de gestion joue un rôle : il est comme un outil de pilotage indispensable ; en effet, il sert de lien entre les différents indicateurs et le management des organisations. C’est ainsi que le critère d’appréciation principal repose sur l’utilité globale d’un système de traitement des données.

L’existence de la gestion et d’un système de pilotage accompagnant permettent au contrôleur de gestion, encadré par un responsable administratif et financier, d’assurer un contrôle budgétaire efficient et un traitement des flux afin de s’assurer, en permanence, que les objectifs de l’entreprise soient réalisables. Je vous présente les fonctions du contrôleur de gestion principal et ses outils :

  1. Le reporting de gestion et son instrument de pilotage : le tableau de bord stratégique
  2. Les différents outils de pilotage de la performance

Le Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)

Introduction

Un entrepreneur doit s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés-RCS dans les quinze premiers jours de son début d’activité ; ceci afin d’obtenir un Numéro de SIRET.

Le numéro de SIRET se compose des neufs premiers chiffres qui constituent le numéro SIREN, ajouté d’un code NAF délivrée par l’INSEE. Son entreprise, on peut bien sûr la créer seul ou non.

Le partenaire du couple peut aussi choisir entre le statut de collaborateur et celui de salarié. Si le choix repose sur le statut de conjoint salarié, le partenaire matrimonial n’a pas de responsabilité s’il ne s’immisce pas dans la gestion de la firme. Le choix du statut collaborateur non-commerçant, peut impliquer le risque de supporter les dettes de l’activité ; selon le régime matrimonial.

Ce sont là des règles pour une entreprise individuelle.

Par ailleurs, il en va quelque peu différemment lorsqu’il s’agit d’une société et donc de son immatriculation auprès du CFE dont elle dépend.. quelque soit sa forme juridique, il faudra remplir toutes les déclarations obligatoires auprès des administrations. Autrement d’ailleurs, on parle plus souvent de RCS que de RNE -Répertoire National des Entreprises. Dans tout les cas il est recommandé de réfléchir auprès d’un expert-comptable de son projet de création..

Les relations professionnelles

« Renouer avec son réseau de contacts, ses anciennes relations professionnelles »

Qu’est-ce que cela veut dire : Renaître après un licenciement ? Reprendre la communication après une rupture de contrat ou une fin de contrat, une démission, un départ à la retraite ? C’est un peu comme reprendre son rôle d’acteur dans le monde des affaires, avoir des relations humaines c’est important pour maintenir une bonne communication. Pour cela il faut un peu d’altruisme avec le peuple, notre république.. A condition d’avoir un peu méditer sur son passé, et sur le devenir :

  • Un échec dans sa vie professionnelle/privé, choix alternatif de s’engager vers « autre chose »..
  • Renoncer et se dire que « tout est foutu ».

La première hypothèse est vivement recommandée, à condition d’adopter les bonnes méthodes : écriture libre, réflexion sur la notion d’échec.. Une méthode qui peut être enrichissant.

A condition d’aimer (autrui), espérer encore et toujours ; l’espérance est déjà un bon point de départ, et c’est avec des échanges que l’on peut surmonter les épreuves passées, afin de rebondir et faire face à la nouveauté : prise de conscience du poste et des autres, savoir-être pour de bonnes relations, savoir s’introduire (introduction), dans une conversation sur le web ou en entreprise..

Vie et fonctionnement d’une association

La vie d’une association s’organise selon des statuts écrites et ce, par l’intermédiaire d’un conseil, complétés par un règlement intérieur et des décisions prises par le conseil de la vie associative ; c’est ce que l’on appelle l’assemblée générale qui détient un pouvoir fondamental, notamment celui d’élire et de révoquer les administrateurs. C’est ainsi que le conseil d’administration est seul compétent pour modifier les statuts, conseil que l’on peut aussi nommer « le bureau ».

Un conseil qui peut aussi émettre des propositions. On distingue deux formes d’assemblée : l’assemblée générale ordinaire qui se réunie régulièrement pour les affaires courantes ; souvent quelques membres qui se regroupe sont aussi membres de l’union extraordinaire ; et c’est justement cette autre réunion qui constitue un rassemblement exceptionnel.

Dans tous les cas, une assemblée extraordinaire doit tenir une réunion de ses membres au moins une fois par an.. Et l’association en tant que personnalité morale dispose de droits ; elle peut en plus acquérir des ressources sous certaines conditions..

Pour qu’une association puisse développer des projets, elle a besoin de ressources financières.

Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. parution le 28 avril 2021. « Financer votre association ». In. https://www.associations.gouv.fr/financer-votre-association.html [En ligne]. (consulté le 19 août 2021

En supplément des diverses ressources auxquelles peuvent prétendre les associations, je complète cette section par la nature des droits en tant que personne morale associative : le droit d’ester en justice, droit de rendre publique son existence, droit de communication sous toutes ses formes.

Les aides financières aux associations sportives- ovaleensemble.fr
Exemple d’une liste des aides pour les associations sportives

Conclusion

Créer un association n’est pas de tout repos et nécessite des contraintes, une organisation, des volontaires, des moyens logisitques, des ressources financières ; et surtout de la disponibilité ! Cet article vous a plu ? Vous avez envie de discuter ou de débâttre ? Dites-le dans les commentaires !

Tableaux de bord social et bilan social annuel en Gestion des Ressources Humaines- GRH

Les Tableaux de Bord présentent les indicateurs pertinents à la gestion des ressources humaines, définissent les seuils et les objectifs fixés ; en fin de compte, ces tableaux permettent d’analyser les résultats obtenus pour la réalisation du bilan social dans lequel figure le statut salariat, le travailleur indépendant dit Freelance doit aussi apparaître.

Source : Altitude RH- Tableau de bord et bilan social- Auteur Adib Chikhi- consulté le 10/08/2021

Exemple d'un tableau de bord en gestion des ressources humaines
Exemple d’un tableau de bord en gestion des ressources humaines

Le bilan social et/ou le SIRH : une obligation vs les pouvoirs publics ?

Le bilan social est obligatoire pour toutes les entreprises implantées en France dont les effectifs sont à partir de 300 salariés. Il vient compléter le tableau de bord social. Rien n’a changé depuis 8 ans :

Au même titre que le bilan comptable vous permet de connaître la santé financière de votre entreprise, un bilan social vous sert à disposer de l’information sociale de vos salariés. … Si votre entreprise compte plus de 300 employés, la loi vous oblige à établir un bilan social annuel

Source web : https://www2.liaisons-sociales.fr/quelles-sont-les-obligations-des-entreprises-en-matiere-de-bilan-social/#:~:text=L’%C3%A9tablissement%20d’un%20bilan,2323%2D68).
Le bilan social : un outil d'aide à la prise de décision
Le bilan social : un outil d’aide à la prise de décision

Et voilà, c’est déjà fini ! Eh, je ne prétends pas avoir la science infuse, bien au contraire ! Et justement, c’est par vos commentaires chers abonnés que vous allez pouvoir m’éclaircir ! N’hésitez pas..

Environnement IT avec Windows Server 2012 R2 : clients et serveurs

Donnez-vous la peine de comprendre comment gérer un parc informatique avec Windows Server 2012 ; afin de vous mettre à la place de l’utilisateur.

Ainsi, ce ne peut être que meilleur pour vous, administrateur : avoir des compétences suffisantes pour gérer des postes de travail. Nous allons voir ensemble comment joindre un ordinateur à un groupe de travail en réseau ; puis comment joindre un PC dans un domaine Active Directory.

Le client a-t-il besoin de rejoindre un groupe de travail ou un domaine Active Directory ? D’abord, Assurez-vous que le PC côté client/ordinateur serveur dépendant se raccorde au réseau d’un serveur de niveau supérieur, puis vous pouvez joindre votre ordinateur au domaine AD :

  1. Joindre un ordinateur à un domaine ou à un groupe de travail

    La procédure qui suit concerne les postes de travail disposant d’au-moins Windows 7 ; sinon les serveurs dépendants sur lesquels sont installés Windows Server 2012 R2 :
    a. Ouvrez votre explorer et positionnez-vous au niveau du visuel d’ensemble ; cliquez avec le bouton droit sur <Ordinateur/PC> et sélectionnez Propriétés.

    b. La fenêtre Propriétés système s’affiche. Cliquez sur l’onglet Identification réseau. Il est probable que sous Windows 7 vous ayez encore, à l’instar de l’ancien système Windows 2000 édition professionnel, dans l’onglet Identification réseau la proposition des options ID réseau et Propriétés ; Il y a fort à parier que vous ayez en revanche sous Windows Server 2012, uniquement le bouton Propriétés dans cet onglet.
    – Si l’ordinateur que vous voulez rattacher à un domaine ou un groupe est destiné à utiliser Windows Server 2012, et qu’il a pour rôle d’être un contrôleur de domaine, le bouton <<propriété>> présent dans l’onglet Identification réseau est désactivé -grisé. En effet, les informations d’identification du Controller Domain -DC- ne peuvent être modifiées une fois définies, car elles sont déterminés au moment de sa configuration.

  2. Utilisation de l’assistant identification réseau pour faciliter la jonction

    Pour utiliser l’assistant, afin de préparer la jonction d’un PC client Windows 7 à un domaine existant, cliquez sur le bouton ID réseau, l’assistant s’exécute. Il vous faut ensuite suivre les instructions fournies par l’assistant pour la jonction et ajouter un utilisateur.
    Pour les serveurs libres -ils ne sont pas contrôleur de domaine– cliquez sur le bouton « Propriétés » pour joindre l’ordinateur. La fenêtre Modification de l’identification s’affiche.
    Il vous faut ensuite suivre les instructions indiquées.

Joindre un ordinateur à un domaine

Active Directory- AD

Se positionner côté serveur sous Windows Server 2012 R2 afin de joindre un ordinateur à un domaine Active Directory :

  1. Ouvrir dans Gestionnaire de serveur, le composant Utilisateurs et ordinateurs AD en vous rendant dans le menu en haut à droite : Rôles puis Services de domaine AD.
  2. Sélectionner Utilisateurs et ordinateurs AD ; s’il n’est pas visible :
    • Cliquez sur Démarrer, pointez sur Outils d’administration, puis cliquez sur Utilisateurs et ordinateurs Active Directory.
  3. Dans les deux cas, vous êtes dans la console AD ; cliquez sur le dossier Ordinateurs
  4. Dans le volet d’informations, cliquez avec le bouton droit sur l’ordinateur à ajouter au domaine, puis cliquez sur Propriétés ; Cliquez ensuite sur l’onglet Attributs UNIX
  5. Dans la liste, sélectionnez le domaine pour lequel vous voulez joindre l’ordinateur.
  6. La fenêtre Modifications de l’identification apparaît : laissez le nom de l’ordinateur, aucune modification n’est à faire dans ce champ ; en revanche, activez la case à cocher Domaine, puis saisissez le nom du domaine (la liste des domaines disponibles apparaît dès la saisie des premiers caractères). Validez par le bouton OK.
  7. Vous devez obligatoirement vous authentifier en tant qu’administrateur avec des droits d’attribution suffisantes pour rendre opérationnel la jonction de l’appareil.
  8. Un message d’accueil s’affiche dès que Windows Server accepte l’intégration de l’ordinateur dans le domaine en question.
  9. Il vous faut ensuite redémarrer le PC client pour que les changements entrent en vigueur : à distance ou non, planifié ou immédiatement.

Voici une autre ressource pour en savoir plus

L’entreprise éphémère : qu’est-ce que c’est ? vos deux premiers jours…

Une entreprise, un salarié. Et si c’était vous ?

Premier jour : création d’une firme éphémère

Les candidats retenus se présentent en groupe de 4-5 personnes entre-eux sous la supervision d’une coache, salariée publique agissant sous la couverture d’une prestation de services financée par l’argent public, budget de la région et particulièrement le pôle emploi. Certains restent, d’autres choisissent de partir pendant la prestation, cette prestation que l’on peut nommer entreprise éphémère, …

C’est selon leur envie de continuer ou non. La conseillère décide de réaliser Un/des entretiens individuels pour résoudre certains problèmes ou malentendus relatifs à des quiproquos avec les autres membres et gérer les malentendus.

Deuxième jour : la société doit être « officialisée »

Il est question de réaliser une réunion d’informations entre coaches et candidats, sur le fonctionnement de l’entreprise, prestation qui va durer sept semaines. L’esprit collectif étant encouragé et notamment les personnes doivent se considérer comme « associés » (et non salariés ou subordonnées dans un organigramme). Veux t-on persuader les demandeurs d’emplois que l’entreprise idéale existe déjà ?

Débat ensuite sur le nom de l’entreprise : car l’entreprise, on en parle mais elle n’existe pas encore ! Les débats se font par groupe de 4-5 membres ; les votes se font à main levée et 3 noms sont retenu par chacun des groupes.

Au final selon le nombre de voix, la détermination du nom de l’entreprise se décide dans chacun des groupes. Puis vient le vote à main levée de l’ensemble des groupes sur l’ensemble des noms préalablement sélectionné par chacun des groupes internes. Le déroulement du reste de ce 2e jour étant le piedestral décisionnaire pour l’avenir du déroulement de la prestation/l’entreprise, je détaille quelque peu les points suivants :

Démarcher des entreprises ; objectif : cerner des besoins.

Les représentants des entreprises peuvent être, au-delà du simple DRH ou ses équipes de recrutement, les managers opérationnels, les membres du directoire… Comment les approcher ? C’est le contenant de l’objectif, le marché… qui va le déterminer.

Prospection du « marché caché » de l’emploi : cibler les entreprises
  1. Cerner les activités des entreprises : les plus porteurs pour tous les membres
  2. Définir l’effectif des salariés de chacune des entreprises à cibler
  3. Localisation géographique, bassin attractif : où chercher
  4. Quels sont les offres d’emplois récurrentes : quels sont les métiers qui reviennent le plus souvent en besoin de main d’oeuvre pour chacune des entreprises à cibler
  5. Trouver une adresse mail de premier contact : standard, ou assistante de direction
  6. Identifier l’historique et/ou les valeurs humaines, culturelles défendues pour chacune des entreprises ciblés : leur politique, leur relation avec les pouvoirs publics, etc.

Il s’agit au fond de remplir les composants d’un objectif qui implique d’autres défis :

  • Recueillir les offres d’emplois sans postuler ; pour identifier les entreprises qui en sont l’auteu, éliminer les offres bateaux émises par les cabinets et travail temporaire.
  • Inviter les entreprises ciblées à venir dans les locaux de l’entreprise éphémère pour échanger, comprendre, autour d’un café.
  • Obtenir des contacts directs (téléphone, autres adresses mails, Profil LinkedIn)
  • Parler de la « cooptation » : c’est le principe de se faire recommander par un autre
  • Envisager la possibilité si possible, de transmettre, partager ou comparer les offres d’emplois non pourvu auprès d’autres membres de l’entreprise éphémère,
  • comprendre et identifier les critères -non mentionnées à l’écrit- qu’une entreprise pratique pour choisir tel profil plutôt que tel autre
Supports utilisés pour démarcher les entreprises
  • Plaquette de l’entreprise éphémère : sa fiche d’identité
  • Carte de visite de l’entreprise éphémère
  • Curriculum vitae de l’un des membres -pas spécialement le sien.
  • Extraire quelques offres d’emplois, toujours d’actualités, émises par l’entreprise ciblée et trouvée sur le web ; même si elles ne sont plus d’actualité.
  • Le cas échéant la ou les recommandations d’un membre de l’entreprise ciblé, déjà rencontré.

Se présenter, ou prendre contact : comment « accrocher »

Dans l’hypothèse la plus optimiste, vous avez un contact et vous êtes reçu ! (très difficile de convaincre une entreprise de vous recevoir surtout si elle ne vous a pas attendu).

Le savoir-être en entreprise

La poignée de main doit être ferme, et avec le sourire ; on regarde l’interlocuteur !

Faisons connaissances au sein de la firme : comment ?

Eviter les questions fermés qui ne font qu’écourter un entretien sans issue. Ces questions qui n’attendent comme réponse que le « oui » ou le « non ».

Les questions vraiment ouvertes pour un -futur- candidat sont celles -ci :

  • On applique et on s’imprègne de la méthode CQQCOQP : Comment, Qui, Quand, Combien, Où, Quoi, Pourquoi. Par exemple :
  1. Comment j’ai démarché l’entreprise
  2. Comment vous accueillez un candidat les premiers jours de son embauche ?
  3. Qui faut-il rencontrer pour échanger en dehors d’un processus de recrutement classique : Un opérationnel, un manager, un membre du conseil d’administration ?
  4. Quand je dois prendre contact et quelle probabilité de réussite à-propos de la possibilité d’obtenir un rendez-vous (inutile de vous dire que la démarche direct sur place afin d’obtenir un rendez-vous tout de suite n’existe pas, si la conseillère de la prestation vous prétend le contraire, demandez-lui comment ?)
  5. Combien de contacts ou personnes ? Est-ce un premier rendez-vous ou un second, avec la même personne ou non, avec d’autres ?
  6. Démarche direct de prospection ou pré-démarche téléphonique ?
  7. Où la/les rencontres ont lieu ? Dans les locaux internes de l’entreprise éphémère ? Dans les locaux de l’entreprise cible ? Pourquoi cette rencontre ?
  8. Pourquoi rencontrer l’entreprise ? Intérêt pour son activité, quels sont les besoins en compétences en général lorsque l’entreprise recrute, et quels sont les processus de recrutement habituels en session de recrutement ?

Méthode RCAB : Reformulation, Caractéristiques, Avantages, Bénéfice au sein d’une organisation

  1. Reformuler : c’est commencer par exemple comme ceci : « Pour faire le point sur nos échanges, les ambitions de votre société sont…(vos attentes sont… )
  2. Traits de caractères des interlocuteurs : sur quel ton vous parle t-on, a t-on l’air de s’intéresser vraiment à votre démarche de les rencontrer ?
  3. Quels avantages auraient l’entreprise à recevoir des membres d’une entreprise éphémère surtout si elle ne recrute plus du tout. Un projet à moyen terme ?
  4. Quel bénéfice les membres de l’entreprise éphémère ont pu tirer de leur entretien ?

Schéma du déroulement de prospection enteprise

  • Premièrement, Il y a un « avant » : dans un premier temps, il s’agit de prendre connaissance de la situation économique territoriale ; C’est selon les branches d’activités choisies puis la taille des entreprises, leur image cachée sinon connue, enfin leur notoriété. C’est surtout se fixer un objectif sur du court terme, car l’entreprise éphémère ne dure que 7 semaines. Par conséquent, ceux ou celles qui n’ont pas trouvé preneur de leur proposition de compétences se verront contraints à faire cavalier seul en réalisant une prospection en solo s’ils sont courageux et suffisamment armés ; il faudra alors, en tout état de cause, prévoir aussi les supports indiqués plus haut, construire sa démarche, d’une autre manière.
  • Deuxièmenent, il y a un « pendant » ; c’est le contact : il faut converser, conseiller, concevoir, contourner, consulter…avec ses interlocuteurs. Les laisser ensuite conclure.

Enfin, il y a un « après » : que faire des informations, est-ce que j’ai atteint l’objectif , si non, pourquoi ? Que manquait-il ou bien dois-je remettre en question l’objectif fixé ? Le contact m’a t-il vraiment apporté quelque chose ou tout du moins aux autres membres de l’entreprise éphémère dans le cadre d’un travail en groupe ? Il faut (Re)Construire, Recontacter, conduire, mieux connaître ; éviter de contester ou de se contenter de… par contre il est préférable de convaincre, de laisser conclure son interlocuteur -ne pas le faire soi-même- et enfin, consolider.

Revendications gilets jaunes en 2021.

De Gilets jaunes à chômeurs : un pas

Au regard de la diversité des discours parmi les gilets jaunes, il est possible de croire qu’ils n’ont aucune cohérence. C’est tout simplement parce qu’il ne s’agit que d’un ensemble de manifestants, un mouvement populaire qui veut se faire entendre ; qui a des réclamations à prétendre. Tout le monde peut devenir un Gilet Jaune, car il n’y a pas une ligne idéologique dominante commune, pas de parti politique ou de représentant.

Si les médias se moquent de cette diversité, c’est pourtant ce qui fait toute la force du mouvement, ce qui le rend fédérateur. Malgré tout, demeure une volonté commune : la lutte pour survivre dignement et une revendication grandement fédératrice.

Le Référendum d’Initiative Citoyenne est identifié par de nombreux Gilets Jaunes comme étant le levier garantissant un véritable changement de cap…

Mais aujourd’hui la situation s’est encore empirée : il y aura augmentation d’insécurité.

A partir du 1er juillet, la réforme de l’assurance-chômage va baisser de 300€ en moyenne l’allocation d’un demandeur d’emploi. Donc un changement pour les motivés déjà exclus. A moins que le marché du travail se modernise dans l’intérêt des chômeurs

Origine du mouvement des gilets jaunes : vers quelle issue ?

Un mouvement protestataire qui a commencé à se mobiliser suite à une décision des pouvoirs publics de l’invention de la TICPE -Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques.

Déjà que le prix au caburant dans les stations de services étaient difficilement acceptables, que la population française ne se nourrissaient que de pâtes et de riz, voilà donc la goutte d’eau de trop.

A partir du 17 novembre 2018, les ronds-points et carrefours, les champs-élysées sont occupés.

Dans ce mouvement social nouvellement créé depus maintenant 3 ans, il n’y a pas d’organisateurs(trices) ou de réprésentant(es) ; c’est peut-être en cours d’élaboration.

Et cependant, les revendications des gilets jaunes, à l’origine, restent les suivantes :

  1. Réforme de la politique fiscale en faveur des ménages, les familles, etc. Le peuple.
  2. Amélioration du niveau de vie des classes populaires et moyennes
  3. Référendum d’Initiative Citoyenne -RIC- systématiquement ou presque
  4. Démission d’Emmanuel Macron ou changement radical de son programme
  5. Rétablissement de l’impôt sur la fortune avec une meilleure répartition des richesses.

On y est pas du tout, peu, en tout cas pas pour tout le monde. Près de 400€ de moins pour l’ARE, 500€ par mois pour les autres. Comment terminer son mois et payer toutes ses charges quand on passe du salaire mansualisé de 900€ net à 500€ pour un salarié, qui vient de perdre son emploi ?

Jusqu’à présent nous avions les assistés, bientôt le mot « humanité » n’aura de sens que le mot.

Ce mouvement perçu comme une menace anti-démocratique oblige l’organe le plus éloigné des revendications populaires, à adopter une stratégie :

  • fragiliser « l’ennemi » par une réforme de l’assurance chômage.

Leçons de morale vs renoncement : l’Etat a tranché

Avant, l’opinion publique reprochait aux personnes inactives de ne pas vouloir travailler.

Bref, des pauvres qui auraient choisi la pauvreté. Que nédi. Cela n’a jamais été vrai à mon sens.

Eh bien, maintenant nos bourreaux de la pensée dominante devraient être heureux…

Les revendications des gilets jaunes ne seront peut-être plus d’ici 2022, et les salariés n’ont qu’à bien se tenir d’ici là, car il viendront grossir les rangs des plus malheureux au vue de la réforme…

Les chômeurs ont toujours voulu travailler ; ils seront maintenant convaincu qu’il est préférable de renoncer à sa recherche d’emploi, ou bien même de renoncer à devenir entrepreneur.

De rester « à la maison ». C’est l’Etat qui décide.

Les revendications des gilets jaunes sont-ils déjà aux oubliettes de la République ?

Poser les problèmes de l'(in)activité économique

« Le changement est partie prenante du modèle dynamique de croissance fondé sur l’incertitude, le risque et le profit ; les failles qui caractérisent un système économique constituent cependant d’importantes sources d’opportunités d’investissement, de production et de diffusion de nouvelles valeurs marchandes, mais pour y arriver, il est nécessaire que les mécanismes économiques se trouvent, à un moment ou à un autre, en phase les uns par rapport aux autres. « Il y a un temps pour tout »…

Dimitri Uzunidis- Cain- La problématique de l’économie du changement- (consulté le 5 juin 2021) https://www.cairn.info/revue-marche-et-organisations-2015-2-page-11.htm?contenu=article

A condition de penser à tous le monde, toute la population doit pouvoir y participer.

Soutiens et/ou contradicteurs

Les élections arrivent, celle de la fin du mandat présidentiel est pour bientôt. Certaines personnes avaient déjà tenter de se rattraper, en reconnaissant qu’au fond, les revendications étaient légitimes.

Emmanuel Macron- capital- article du 25 avril 2019– consulté le 05 juin 2021

Pour augmenter ou éclairer un peu plus vos points de vue