La France de l’égalitarisme

La discrimination dite « positive » est-elle légitime ?

Au nom de quelle légitimité une partie de la population française devraient-elle accepter de souffrir en silence ? Quels arguments valables pour justifier qu’une souffrance soit moins grave, ou plus légitime qu’une autre souffrance et que cette dernière doit être mieux défendu à tout prix ?

Pourquoi ne pas encourager certains économistes et sociologues à dénoncer ce phénomène de société ? Pour éviter la confusion dans votre esprit cher lecteur/lectrice, cette vérité ne doit pas se confondre avec un autre concept, celui d’inégalité sociale et, dès lors, pour comprendre les enjeux revendiqués par ceux et celles qui se disent « minoritaires » voire issues de la diversité, il est préférable d’effectuer avant tout une analyse conceptuelle des réalités qui s’imposent…

la discrimination : un mal nécessaire ?

La France est le pays où l’égalitarisme s’est le plus développé parmi les pays occidentaux- tant en matière d’éducation, que de politique économique…

C’est ainsi que dans un article paru le 18 janvier 2020, certains contradicteurs analyse notre pays : site web Andese.org- interview des auteurs Jean-Philippe Feldman et Mathieu Laine

Discrimination « positive »

« Positive » : Pour qui ? Tout dépend de quel côté on se trouve et personne d’entres-nous n’avons choisis notre appartenance ethnique, notre physionomie, pas même notre prénom et nom patronymique. Nous n’avons pas choisis non plus la famille auquel on appartient.

On l’a rappelé, le Conseil Constitutionnel s’est, à plusieurs reprises, opposé au principe de discrimination positive.

justifit.fr – article consulté le 12 mai 2021- publié le 28 avril 2021.

Les défendeurs de ce concept dont l’expression est employé depuis ce siècle seulement, expliquent que la discrimination est dite « positive » dans la mesure où elle améliore tout de même le sort des plus malheureux de la société. Qui sont les plus malheureux ?

Nous sommes dans l’élément de la pensée-slogan diversitaire. Il s’ensuit que la nation française ne se définit pas comme une communauté de citoyens, mais comme un ensemble d’identités communautaires qui doivent trouver la meilleure manière de coexister, c’est-à-dire de construire le « vivre ensemble ». C’est là le modèle d’une société multiculturelle ou plus exactement multicommunautariste, s’inscrivant dans l’imaginaire utopiste du post-national.

Le Point- article publié le 27 janvier 2021- consulté le 12 mai. Auteur : Pierre-André Taguieff

Critères d’inégalités

Sur quels critères se reposent t-on pour se permettre de considérer que telle personne est plus malheureuse ou serait plus légitime que telle autre ? On ne sait rien sur autrui, sinon l’apparence, le visuel, les à-priori, les préjugés que le genre humain ne peut s’empêcher d’avoir.

L’identité individuelle de chaque individu comprend et réunit plusieurs identités culturelles, dont celles de ses deux parents et des aïeux et celles rencontrées et intégrées durant la vie. Cette identité culturelle plurielle de chaque personne est en constante mouvance, et peut s’enrichir, ou pas, au fur et  à mesure que la personne grandit, murit, lit, voyage, dialogue, côtoie, se marie, socialise ou se heurte avec des cultures multiples autres.

Source: Mariette Théberge, Revue des sciences de l’éducation de McGill, vol 33, automne 1998, pp. 267-268.– Extrait du site web grainesdepaix.org- consulté le 12 mai

Si je me base sur l’extrait présent ci-dessus, je pourrai dire, sans aucune retenue et avec légitimité, que moi aussi, j’incarne une identité culturelle. Donc je ne comprends pas ce choix de discrimination positive… Dois-je souffrir en silence et ne surtout pas m’en plaindre parce que je suis « mal né » ?

Injustice ?

Qu’appelle t-on Inégalité ?

Les équivalents d’inégalités sont nombreux : différence, discrimination, distinction, séparation (voire séparatisme), segrégation (raciale). Les inégalités peuvent avoir plusieurs causes : catégorie socioprofessionnelle, classe sociale, implantation géographique, patrimoine, statut professionnel ou reconnaissance publique liée à une vocation (artiste, écrivain, ministre,…), à une réputation voulue ou subie : tel un(e) représentant(e) d’une organisation philantropique, associative ou d’un culte religieux (la franc-maçonnerie, le CFCM – Confédération Française du Culte Musulman- la LICRA -Lutte contre les Inégalités et Contre le Racisme et l’Antisémitisme, SOS Racisme, etc.)

« La plus terrible des injustices est qu’un homme puisse se croire supérieur à un autre homme, se croire en droit de le mépriser » Joseph Wresinski

Dans la doctrine libérale, les inégalités se justifient par l’individu-roi qui est le décisionnaire de son avenir, celui qui veut se démarquer des autres… Chez les opposants au libéralisme, l’inégalité n’existe que par le pouvoir des autres : maintien des rentes, appartenance très proches auprès des pouvoirs publics, naissance dans un milieu social où la réussite est plus que probable…

L’utilitarisme est la doctrine selon laquelle la société doit avoir pour but « le plus grand bonheur du plus grand nombre. »

Contrepoints- extrait d’un article publié le 3 juin 2020 par Hadrien Gournay

Il peut donc y avoir des injustices qui ne peuvent être justifiés.

Pour les partisans de l’équité parfaite, aucun principe ne peut justifier les disparités énormes entre les traitements de professions, et encore moins entre le capitaliste qui vit de ses placements et le travailleur qui ne vit que de son salaire. Nous avons là des inégalités d’ordre économiques, sinon d’ordre sociales. Il y a donc deux formes de pensées, deux doctrines.

Inégalités économiques

L’inégalité économique est une différence de statut prévue par les règles de fonctionnement d’un système, celui décidé par un pays : la démocratie, et la constitution en ce qui concerne la France.

En effet, dès que le droit de propriété et la liberté d’entreprendre sont reconnus par la constitution d’une nation ou d’un ensemble de nations telle l’UE, on peut constater alors que les patrimoines accumulés par les individus sont légitimement très inégaux, car les individus eux-mêmes de par leur choix et leur nature même, leur savoir-être, sont et deviennent ce qu’ils décident et selon leurs capacités, leurs motivations, la part de risque qu’ils acceptent de prendre.

Ainsi, les inégalités basés sur des critères économiques issues d’actes de volonté unilatéraux, sans influence externe et sans appui, ne sont pas des injustices. Elles le deviennent dans le cas contraire…

Si certaines inégalités sont à combattre, d’autres sont le fruit de trajectoires de vie différentes dont la responsabilité repose sur l’individu

Extrait d’un article de Wikipédia < Critiques du libéralisme économique> consulté le 13 mai 2021
Inégalités sociales

Ce sont des différences de situations ou de contexte sociale :

  • Echecs ou réussite scolaire, capacité ou non de continuer ses études, telle école…
  • Inégalité des revenus, facilité ou non d’avoir un réseau de contacts, savoir communiquer.
  • Le savoir-être : timidité, degré d’autonomie, flexibilité d’esprit, etc.

A ces propos, les débats restent ouverts selon les points de vue de chacun.

Les inégalités sociales injustifiables sont nécessairement des injustices que l’on veut dissimuler ou mettre au grand jour. Mais sur quels critères ?

Ainsi peut-on mesurer les inégalités entre les groupes professionnels, les classes sociales, les sexes, les générations, les périodes historiques {…}

Cairn.info- Auteur François Dubet- extrait du livre : Inégalités et justice sociale (2014)- extrait consulté le 13-05-21

Causes du phénomène

Depuis 1945, il y avait déjà des différences : capacité de produire, de créer, de diriger. Des différences liées aux volontés des individus et aussi voire surtout à la distribution des talents.

Un phénomène difficile à rendre légitime aujourd’hui : le rapport de force, par exemple ; les lois aussi, qui sont plus faciles à utiliser à bonne escient pour celui ou celle qui sait s’en servir ; des différences qui créées de la frustration, empravent l’épanouissement collectif et le bien-être général :

  • Inégalités économiques : disparité des revenus,
  • Différences des traitements accès à l’emploi et à la formation, à un logement décent, soins médicaux
  • Distinctions socioculturelles : accès à l’enseignement, aux loisirs, orientation sexuelles, ethnie…

Conséquences

L’accélération du phénomène de dépréciation de quelques métiers dûe à la révolution numérique, de nouveaux métiers émergents mal compris.

L’accroissement du chômage engendre une exclusion déjà existante :

  • un creusement plus important des écarts, avec l’apparition d’une nouvelle pauvreté…
  • Le développement d’emplois précarisés, du statut de travailleur indépendant au détriment de l’emploi stable, ou de la fonction publique.
  • Apparition et extension d’une « culture d’exclusion ».

Pour élargir vos réflexions :

Des entretiens auprès de plusieurs auteurs : Les inégalités sociales en France

Solutions politiques

Moyens

  • Le maintien des services publics
  • La lutte contre les inégalités hommes femmes.
  • La luttre contre la discrimination relative au genre et aux antécédents familiaux
  • Le rééquilibre ou la réduction des disparités de revenus
  • Reconnaissance des salariés au-delà du travail accompli
  • Réforme sur le traitement des élèves, futur citoyens, dès leur scolarité primaire

Observatoire des inégalités- Louis Maurin- 26 juillet 2006 (consulté le 14 mai 2021)

Résultats attendus

  • Campagnes électorales basés sur des propositions concrètes de tous partis politiques contre les inégalités, afin d’éviter l’abstentionnisme ou le « pire ».
  • Renationalisation des entreprises répondant aux besoins primaires : énergie, alimentation, sciences, etc. afin d’ajuster les prix au plus juste.
  • Un certain degré de tôlérance sur les modalités de sélection : emploi, logement, formation…
  • Rerchercher et encourager l’équité du bien commun en lieu et place du clientélisme.
  • Contribuer, sans l’empêcher, à l’épanouissement de chacun sans entraver l’égalité de tous.
  • S’assurer que chaque être ne soit pas injustement traité comme « une exception », du fait qu’il soit considéré comme « différent ».
    • De même si cet être de sont état eu à subir étant enfant des comportements qui laisseraient encore des séquelles.

Cliquez sur ce lien où vous trouverez autant de lecture et de réflexion…

Problème qui se pose dans l’actualité

Pour Pickett et Wilkinson, l’essentiel des maux dont souffrent nos sociétés est profondément lié aux inégalités. « Dans leur immense majorité, … [(nombres d’études) confirment que les sociétés inégalitaires font moins bien que les autres] {…} .

Extrait d’un article tiré du site web Le Monde- diffusé le 5 juin 2019- consulté le 14 mai 2021

Finalement, pour les uns, les inégalités sont justifiés par le choix de l’individu.

Pour les autres, il s’agit de lutter contre les inégalités en faisant des choix : sur les individus « méritants » au détriment des autres considérés comme non concernés.

Par tous moyens possibles : en utilisant les organisations de la démocratie française par l’inclusion des uns et l’exclusion des autres.

Vous avez la parole ! Exprimez-vous dans les commentaires.

Publié par jeremie92

Je suis un professionnel disponible, autodidacte et motivé : je mets à disposition mes compétences en freelance, soit en portage salarial à distance en télétravail ou sur place au choix de l’entreprise : Rédacteur web sinon blogueur professionnel pour les entreprises. Je peux aussi me rendre disponible pour des tâches en fonction support tels que la gestion administrative commerciale, l’achat, les moyens généraux, les ressources humaines et même la comptabilité. Mon taux journalier s’élève à 50€. Il est demandé un acompte de 50% pour couvrir les frais. Je n’ai pas de préférence sur les conditions et l’aménagement du temps de travail, mais j’ai une petite préférence pour les branches d’activités : sociologie, médias, radios et audiovisuel. Ce qui ne veut pas dire que je me ferme à d’autres opportunités ; je suis plutôt flexible, ce que je demande en tout bonne foi c’est de la sincérité et de l’authenticité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :